Recherche d'actualité
Actualités

AFFAIRE SARAH HALIMI, COLÈRE ET INCOMPRÉHENSION

Le 19 Avril 2021

Il n’y aura finalement pas de procès dans l’affaire Sarah Halimi. Cette sexagénaire juive avait été tuée à son domicile à Paris en 2017 par un voisin, Kobili Traoré. Il souffre de problèmes psychiatriques. Pourtant le caractère antisémite est bien retenu par la Cour de cassation. La décision a suscité la déception et la colère des représentants de la communauté juive.

L’affaire Sarah Halimi, du nom de cette sexagénaire juive tuée par l’un de ses voisins en 2017, avait suscité l’émoi dans toute la France. Un crime antisémite reconnu par la cour de cassation, mais le meurtrier ne sera pas jugé. Aujourd’hui, la colère et la déception dominent chez les représentants de la communauté juive.

Sarah Halimi avait été rouée de coups à son domicile parisien puis défénestrée par Kobili Traoré. L’homme de confession musulmane, récitait des versets du coran au moment des faits. Selon les experts, il souffrait de troubles psychiques dus à une importante consommation de cannabis. C’est pourquoi, la cour d’appel de Paris l'a déclaré irresponsable pénalement. Une des avocates de la famille Halimi, a annoncé vouloir porter l’affaire devant la CEDH.

FacebookTwitterGoogle+LinkedinViadeo