Recherche d'actualité
Actualités

Emmanuel MACRON giflé lors d'un déplacement dans le la drôme

Le 10 Juin 2021

En déplacement dans la Drôme dans le cadre d’une journée consacrée à la restauration, ce mardi, le président Emmanuel Macron a pris une gifle. Un Drômois de 28 ans, suspecté d'avoir giflé le président, a été interpellé avec un homme originaire du département et du même âge qui l'accompagnait, selon le parquet.

«Les deux hommes interpellés sont deux Drômois âgés de 28 ans, inconnus de la justice», précise Alex Perrin, procureur de la République à Valence. «À ce stade des gardes à vue, leurs motivations ne sont pas connues», a ajouté le magistrat, sans préciser davantage le profil des suspects.

Alors qu'il courait à la rencontre de personnes venues le voir, le pensionnaire de l'Elysée s'est fait attraper par le bras et a pris une claque. On voit un homme portant un tee-shirt kaki, une barbe noire et une chevelure longue, porter une gifle au président de la République, tandis qu'une voix hurle le cri de guerre royaliste «Montjoie Saint Denis !», ainsi que «À bas la macronie». 

Le service de sécurité présidentiel est vite intervenu pour mettre Emmanuel Macron à l'abri.

«Vers 13H15, le président était remonté dans sa voiture après avoir visité un lycée et il est ressorti car des badauds l'appelaient. Il est allé à leur rencontre et c'est là que l'incident s'est produit», avait indiqué précédemment la préfecture de la Drôme. «Une plainte doit être déposée dans les prochaines heures par le préfet», indique par ailleurs le procureur. Une enquête, menée par les gendarmes drômois, a été ouverte pour violence sans ITT sur personne dépositaire de l'autorité publique.

Jean-Luc Mélenchon a rapidement réagi sur Twitter. Le chef de file de la France Insoumise a déclaré : «Cette fois-ci vous commencez à comprendre que les violents passent à l'acte ? Je suis solidaire du Président».

Selon le journaliste de CNEWS présent sur place, le président sortait de sa visite dans un lycée hôtelier et a voulu saluer quelques habitants.

L'individu crie un slogan royaliste

D’après une vidéo postée sur le réseau de l’oiseau bleu par le député Éric Coquerel, on peut entendre l’individu crier un slogan d’extrême-droite royaliste : «Montjoie Saint-Denis ! A bas la macronie».

L’Élysée a fait savoir que le président ne comptait pas arrêter les bains de foule, y compris à Valence.

FacebookTwitterGoogle+LinkedinViadeo